Les casinos sur Internet promu à un avenir radieux aux USA

Posted by admin | Actualités | mercredi 27 novembre 2013 9 h 55 min

Les casinos virtuels amorcent leur développement aux États-Unis. Le nombre d’États à accepter la mise en place des jeux de hasard en ligne tend à augmenter au grand bonheur des joueurs.

New Jersey, nous voici !

Le New Jersey est le troisième État de l’Amérique après Nevada et Delaware où les amateurs de jeux de casino online peuvent vivre librement leur passion. En effet, le gouverneur de cet État se trouvant de l’est du pays a apporté quelques amendements à la loi existante pour permettre la pratique des jeux de hasard virtuel dans sa circonscription. Le gouverneur a dû faire valoir son droit de veto pour faire passer ladite loi.

Les autres États suivront

Depuis l’annonce en 2011 de la légalisation de certains jeux d’argent virtuels en Amérique, bon nombre d’États ont affiché leur volonté d’autoriser ces distractions sur leur territoire. C’est le cas pour l’Illinois, la Pennsylvanie et la Californie. L’analyste Vaughan Lewis affirme que ce mouvement va se poursuivre et il s’attend à une forte expansion de cette activité aux USA dans les années à venir.

Une filière en forte expansion

L’Amérique présente toujours un intérêt grandissant pour les promoteurs de distractions en ligne. Malgré les restrictions instituées en 2011 concernant certaines disciplines, les distractions sur Internet ont toujours bien marché dans le pays. Le AGM – American Gaming Association – évalue à 2,6 milliards de dollars, la valeur des mises des parieurs américains en ligne au cours de l’année 2012. Ce marché est appelé à se développer. Pour éviter les débordements, Chris Thom, le patron de SecureTrading, une société spécialisée dans le paiement sur Internet préconise la mise en place d’une loi fédérale permettant de mieux cadrer les activités des entreprises de la filière.

Cransac aura son casino dans deux ans

Posted by admin | Actualités | jeudi 21 novembre 2013 7 h 00 min

Cransac, l’ancien site connaîtra dans les deux prochaines années les ambiances festives des villes où l’on joue aux jeux de hasard. Un casino verra le jour dans cette cité du département d’Aveyron en 2015.

Cransac

L’unique casino d’Aveyron

La ville de Cransac abritera à partir de 2015 l’unique casino du département d’Aveyron dans la région Midi-Pyrénées. La mairie de cette ancienne ville des mineurs vient d’annoncer qu’elle a obtenu l’autorisation du ministère de l’Intérieur pour la construction d’une salle de jeu de hasard sur le site où, à l’époque, se trouvaient les douches des ouvriers de la mine de charbon (houille). Le futur casino occupera une superficie habitable d’un millier de mètres carrés et coûtera un investissement de quatre millions d’euros.

80 000 entrées annuelles

Le casino cransacois sera dirigé par Antoine Arévian, un homme d’expérience qui gère déjà sept établissements de jeu. Le futur patron se dit confiant dans l’avenir de son entreprise. Celui-ci a confié que l’étude réalisée concernant ce projet a conclu que la maison comptera potentiellement deux cent dix mille clients. Ce chiffre est largement au-dessus des objectifs de la société de jeu d’accueillir annuellement dans ces locaux quelque 80 000 joueurs par an.

Des activités riches et diversifiées

Les amateurs de jeu de hasard ne s’ennuieront pas à Cransac. Le promoteur prévoit dès l’ouverture de l’établissement une table de blackjack et une cinquantaine de machines à sous. Lorsque le casino atteindra son rythme de croisière, l’entreprise ajoutera deux autres tables dont une pour les amateurs de blackjack et une pour les adeptes de la roulette. Les clients pourront également jouer aux bandits manchots. La maison accueillera sa clientèle tous les jours de onze heures jusqu’au petit matin.

source

Le groupe Partouche sous procédure de sauvegarde

Posted by admin | Actualités | jeudi 14 novembre 2013 7 h 47 min

La demande du groupe casinotier Partouche vient d’être acceptée par le tribunal de Paris : le groupe sera donc placée sous procédure de sauvegarde. En attendant, ce numéro deux du monde des casinos en France a procédé à la vente de certains éléments de son patrimoine pour amoindrir les dettes.

Un groupe victime de l’évolution du marché

Le Groupe Partouche est présent en France depuis maintenant quarante ans. Mais le casinotier a commencé à faire face à d’importants problèmes financiers en 2008 pour plusieurs raisons : la rude concurrence avec les plateformes de jeux d’argent sur internet, la crise financière mondiale, mais aussi la nouvelle loi qui interdit aux gens de fumer dans des endroits publics. Certains emprunts importants ont alors été difficilement réglés vis-à-vis des banques.

233,7 millions d’euros d’encours de dettes

Le placement sous procédure de sauvegarde : voilà la solution à court terme que le groupe a trouvée, après qu’il n’ait pu trouver d’accord avec les banques pour les renégociations de ses emprunts dont les encours s’élèvent aujourd’hui à 233,7 millions d’euros.
Avec cette mise sous procédure de sauvegarde, le groupe Partouche va pouvoir revoir ses structures. L’optimisme est toutefois toujours de mise chez le groupe, à en juger les déclarations de son président de directoire Fabrice Paire, selon lesquelles l’activité demeure hautement rentable et que ses dettes devraient être réglées incessamment.

Les ventes de casinos s’enchaînent

Afin de réduire cette dette astronomique, le groupe casinotier a procédé à la vente de certaines unités de son patrimoine. Par exemple, il a annoncé le lundi 28 octobre la vente d’actifs immobiliers dans l’Hexagone et en Espagne notamment le casino de la Grande Motte estimé à 4,5 millions d’euros et un ensemble immobilier dans la Costa del Sol qui a été vendu pour 2 millions d’euros. De plus, le casino belge de Knokke a également été soldé par le groupe, pour une valeur totale de 26 millions d’euros.

Cirque du Soleil, un nouvel incident à Las Vegas

Posted by admin | Actualités | mardi 5 novembre 2013 6 h 38 min

La presse anglo-saxonne n’a pas manqué de parler de cet accident qui s’est produit à Las Vegas lors d’un spectacle donné par le Cirque du Soleil en fin de semaine.

Un incident sur la grande roue

Un acrobate appartenant au groupe québécois Cirque du Soleil a fait une chute spectaculaire alors que ses camarades et lui étaient à l’œuvre dans un spectacle appelé Zarkana organisé par la société de casino américaine MGM Grand dans l’Aria resort de Las Vegas. Il s’agit d’un show durant lequel, les artistes se maintiennent en équilibre dans une roue appelée Roue de la mort effectuant des mouvements dont le sens, la direction et l’intensité restent indéterminés. La victime est hors de danger, mais cet incident ne laisse pas indifférentes les autorités locales.

De lourdes sanctions

Effectivement, les instances dirigeantes de l’État du Nevada ont affirmé après cet accident qu’elles vont mener une action en justice à l’encontre de la société MGM Grand de Las Vegas et de la formation québécoise Cirque du Soleil. Il a été reproché à la compagnie de cirque et aux organisateurs et de ne pas avoir pris les mesures adéquates pour garantir la sécurité du site. Le groupe de l’Amérique du Nord est alors sommé de verser une amende de 25 000 dollars alors que l’hôtel doit se soumettre à une sanction pécuniaire s’élevant à 7 000 dollars.

Un accident mortel en juin

Si les autorités du Nevada agissent de la sorte, c’est qu’elles ont des raisons de le faire. En effet, ce groupe canadien a déjà connu un accident mortel à l’occasion d’un spectacle intitulé Ka organisé par la même société de casino à Las Vegas au mois de juin dernier. Une acrobate trentenaire était tombée d’une hauteur de trente mètres suite à la rupture de la corde le maintenant en suspension.

Un fervent joueur remporte près de 100 000 euros en une soirée

Posted by admin | Actualités | jeudi 31 octobre 2013 6 h 30 min

Les actualités luxembourgeoises ont récemment été marquées par le gain d’un passionné de jeux en casino. En une soirée, ce dernier a remporté exactement 99 995 euros.

Près de 100 000 euros remportés chez le Tropezia Palace Casino

Récemment, un joueur luxembourgeois dénommé Yves a remporté son premier grand pactole au Casino du Tropezia Palace. En effet, en tentant sa chance dans plusieurs parties consécutives, il a finalement accumulé 99 995 euros et a décidé de se retirer pour apprécier ce moment unique. Après avoir remporté cette coquette somme, Yves a avant tout tenu de remercier le Tropezia Palace Casino pour lui avoir offert un cadre de jeu idéal et apaisant, en précisant qu’il s’agit d’un des établissements les plus sympathiques qu’il connaisse. Il a également précisé lors de sa déclaration que cette somme est la plus importante qu’il n’ait jamais remportée dans sa vie. Après son exploit, le Luxembourgeois a déclaré qu’il est enfin prêt à demander à sa petite amie de longue date de venir vivre avec lui.

Quand la chance lui sourit au Rooks Revenge et au Sheriff – Extreme

Durant les parties de jeu auxquelles Yves a participé, on peut dire que la chance lui a toujours souri durant toute cette soirée. Tout d’abord, il a commencé sa soirée avec une partie de Rooks Revenge durant laquelle il a remporté 9 661 euros. Ensuite, il a décidé de tenter sa chance à nouveau auprès des machines à sous Sheriff – Extreme. Il a ainsi gagné la jolie somme de 4 030 euros. Yves ne s’est pas arrêté là, mais a décidé de continuer en retournant jouer au Rooks Revenge. Là encore, il a remporté 29 881 euros après 4 heures de jeu. Il avait enfin couronné sa soirée en rejouant à une partie d’Extrême. En jouant avec 100 euros par spin, il a pu accumuler la somme de 67 200 euros, puis 13 690 euros en moins de deux minutes. Au final, il est donc parti avec près de 100 000 euros en poche.

Magic Casinos Jackpot : bientôt du passé

Posted by admin | Actualités | lundi 21 octobre 2013 9 h 03 min

Les Magic Casinos Jackpots feront bientôt partie du passé. Après avoir mené une étude auprès de la clientèle, les organisateurs sont arrivés à une conclusion : les joueurs veulent gagner plus souvent, même des petites sommes. Mais avant de refermer le chapitre, ils organisent un jackpot ultime. Ce sera le onzième et dernier.

Des gains plus fréquents même modestes

Au terme d’un sondage auprès de la clientèle, il s’est avéré que cette dernière est particulièrement attirée par les gains répétitifs, même si ces derniers sont modestes. Ceci a eu pour conséquence de remettre en question le fameux concept du Magic Casinos Jackpot. Les dirigeants des grands groupes de casinos et des casinos indépendants qui étaient partie prenante de ce programme ont décidé de revoir leur copie. Désormais, tous les casinos partenaires offriront des gains de manière plus répétitive, tout comme ils ont redistribué la somme de 50 millions d’euros en une dizaine de cagnottes en quatre ans. Les paris seront alors plus attractifs et adaptés aux attentes de la clientèle. Mais avant de tourner la page, les organisateurs ont tenu à marquer le coup, avec un dernier jackpot fabuleux.

Un dernier jackpot, avec un bonus très alléchant

D’un commun accord, les grands groupes de casinos tels que Tranchant, Lucien Barrière Hôtels et Casinos, COGIT, Emeraude ainsi que bon nombre de casinos privés faisant partie du programme Magic Casinos Jackpot ont alors décidé d’organiser une ultime opération pour fêter à leur manière l’ultime gagnant de l’odyssée du Magic Casino Jackpot. Pour l’occasion, ils proposeront un montant de départ dépassant les 1 500 000 euros.
Un bonus exceptionnel de 500000 euros sera ajouté au Magic Casinos Jackpot pour sa dernière édition. Ce geste sera le dernier présent des organisateurs aux futurs nostalgiques de ce fameux jackpot. Ils participeront alors pour le onzième et dernier gain du programme Magic Casinos Jackpot,

source

L’OFDT évalue l’addiction des Français aux jeux

Posted by admin | Actualités | jeudi 17 octobre 2013 6 h 12 min

Afin d’évaluer la place que tiennent les jeux chez les Français, l’office français des drogues et des toxicomanies a initié une enquête concernant l’addiction aux jeux de hasard et d’argent.

Une personne sur deux avoue avoir parié de l’argent sur des jeux au moins une fois pendant les douze derniers mois. La tranche d’âge des sondés étant entre 18 et 75 ans.
Il y a une catégorie de joueurs que l’on appelle joueurs actifs. Un cinquième de ces joueurs participe à ces jeux au moins 52 fois en l’espace d’un an, tandis que le dixième de ces joueurs alloue plus de cinq cents euros dans ces jeux.

En tête de liste des jeux les plus pratiqués, il y a ceux qui ne nécessitent pas d’apprentissage ni d’expérience, comme les cartes à gratter ou les jeux de tirage. Ensuite, l’on retrouve les paris sur les courses hippiques du PMU, puis le Rapido et les paris sur les rencontres sportives. Ces derniers types de paris nécessitent en effet une plus grande connaissance des équipes, des rencontres, et des conditions de jeux. Ce sont toutefois des résultats à prendre avec des pincettes, car l’étude a été réalisée en amont de l’autorisation des jeux en ligne.

L’OFDT a alors recensé parmi la population environ 200000 joueurs de haute volée et 400000 joueurs à risque modéré. Le profil de ces joueurs est presque toujours le même : de sexe masculin, avec une situation financière précaire, un niveau académique pas vraiment reluisant, une consommation avérée de tabac, d’alcool ou de substances hallucinogènes.
Ces joueurs jouent à toutes sortes de jeux, et presque 50 % d’entre eux perdent plus de 1500 euros par an dans leurs paris.

Le premier casino au Japon ouvrira ses portes en 2019

Posted by admin | Actualités | mardi 8 octobre 2013 11 h 20 min

Le Japon, l’une des plus grandes puissances mondiales inaugurera son premier casino en 2019 si le projet de loi présenté par le gouvernement actuel aboutit.

poker en ligne

Une grande première au Japon

Aujourd’hui, le Japon est la seule puissance mondiale dont la législation interdit l’ouverture des casinos sur l’ensemble de son territoire. Pourtant, récemment, le gouvernement dirigé par le premier ministre Shinzo Abe a décidé d’établir un projet de loi portant sur la régulation des casinos dans le pays. Si le projet de loi est adopté, le premier casino au Japon ouvrira ses portes en 2019, juste avant les Jeux Olympiques de Tokyo de 2020. D’après les informations recueillies auprès de Reuters, si cette nouvelle législation est mise en place, le Japon figurera à la seconde place des plus grands marchés de casinos dans le monde, derrière Macao, car les plus grands noms dans ce domaine prévoient de s’installer dans le pays, entre autres Las Vegas Sands Corp, Wynn Resorts Ltd, MGM Resorts International et Melco Crown Entertainment.

Un secteur bien cadré

Afin d’assurer un contrôle optimal et règlementé de ce nouveau marché, le projet de loi prévoit la mise en place d’une autorité de régulation. Inspirée des autorités renommées comme la Commission des jeux du Nevada ou celle de Singapour, cette organisation aura pour rôle de délivrer les licences auprès des opérateurs concernés d’une part, et de veiller à la mise en place d’une certaine compatibilité entre les employés de ces établissements et leurs fonctions d’autre part. Pour obtenir cette licence, un dirigeant de casino est soumis à l’obligation de fournir l’historique de ses mouvements bancaires et fiscaux, ainsi que ceux de sa famille sur les dix dernières années précédant le début de ses activités.

source : pokernews

Un groupe de tricheurs équipés de lentilles infrarouges sous les verrous

Posted by admin | Actualités | mercredi 2 octobre 2013 8 h 41 min

Il s’agit d’une première dans l’histoire de la triche au poker : 6 tricheurs ont été appréhendés pour avoir utilisé des lentilles de contact munies de lentilles infrarouges, leur permettant de voir clair dans le jeu de leurs adversaires.

poker en ligne

Quand le cinéma nous monte à la tête

Un illustre tricheur italien utilisait des lentilles infrarouges lors d’une partie de Stud poker, avec sa bande de 6 personnes. Chacun tenait un rôle exact pour que tout se déroule à la perfection. L’on retrouvait dans cette bande deux gérants de casino en France, ainsi que d’autres joueurs transalpins.
Stefano Ampolloni, chef de la bande, avait investi plus de 2000 euros dans ses lentilles, achetées en Chine, pour pouvoir lire le jeu de ses adversaires. Il se dit d’ailleurs tricheur d’envergure internationale, chose qui de loin, n’a pas fait rire le jury du tribunal. À la table où il jouait, un complice devait lui donner les indices nécessaires. Au terme de cette soirée, le petit groupe de tricheurs avait amassé quelque 70000 euros. Interrogés sur l’affaire, ils ont même affirmé qu’ils avaient fait exprès de quitter la table avec cette « petite » somme, afin de ne pas se faire remarquer. Une décision un peu tardive.

Quelques années à l’ombre pour réfléchir

Pour des délits de la sorte, ces tricheurs risquaient gros : jusqu’à un million d’euros d’amende et 10 ans de prison. Toutefois, la justice a été plus clémente et M. Ampolloni s’est fait condamner à 100000 euros d’amende, avec une peine de prison ferme de 2 années. Ses deux plus proches complices, eux, ont écopé respectivement 30 et 36 mois de prison, ainsi que d’une amende de 50000 euros chacun. Ces quelques mois passés sous les verrous les inciteront peut-être à renoncer, ou qui sait, leur fera réfléchir au contraire à un plan mieux élaboré.

Le ministère de l’Intérieur au secours des casinos

Posted by admin | Actualités | lundi 23 septembre 2013 8 h 58 min

Le ministère de l’Intérieur a récemment autorisé le jeu de bataille en salle, puis la Roue de la Fortune. Ce sera bientôt au tour du bingo, si la FDJ ne s’y oppose pas.

Après la Bataille, la Roue de la Fortune débarque dans les casinos

Quand l’on sait que sur l’exercice 2012-2013, l’activité des casinos en France devrait encore connaître une baisse d’environ 4 %, l’on peut dire que l’actuelle diversification de l’offre de jeux tombe à point nommé. C’est pour cela que le ministère de l’Intérieur a accepté une demande assez vieille. Après le jeu de Bataille qui a été autorisé au printemps, c’est au tour de la Roue de la Fortune de rejoindre les salles de casinos.
Le principal objectif, en lançant de tels jeux, c’est d’ouvrir les jeux à une clientèle plus jeune, et plus féminine, en offrant des jeux plus simples et plus agréables que la roulette ou le black jack, qui sont réputés pour leur complexité. Et devant le développement des jeux en ligne, soutenu par la Française des Jeux qui lance sur le marché environ vingt nouveaux jeux par an, la diversification dans les casinos était inévitable.

Demain le bingo et d’autres jeux encore

En ce moment, les casinotiers sont encore en attente d’une autre bonne nouvelle, celle de l’agrément du jeu de Bingo dans les salles de casino.
Ce qui complique un peu le dossier, c’est que la FDJ pourrait sortir son joker de l’exclusivité sur le Bingo. Certes, le nouveau directeur des libertés publiques au sein du ministère de Manuel Valls, Pierre-Antoine Molina semble écouter les différents acteurs du monde de casino en France. N’oublions pas toutefois que la FDJ a le bras long, notamment à Matignon et à Bercy, ce qui pourrait changer les choses. Le groupe Partouche estime que si le Bingo est accepté, les casinotiers pourraient également demander l’agrément pour le loto, un jeu qui est très prisé dans les villages de France.

Source

Métier de croupier : enfin la reconnaissance de l’État

Posted by admin | Actualités | vendredi 20 septembre 2013 9 h 01 min

Le gouvernement vient de publier le 12/08/2013 dans le JO un arrêté reconnaissant l’institut Cerus Casino Academy en tant qu’établissement de formation de croupiers.

image : wikipedia

image : wikipedia

Un diplôme de croupier

Le certificat délivré par Cerus Casino Academy aux croupiers qui y suivent une formation est enfin répertorié dans la liste des diplômes professionnels en France. L’État français reconnaît officiellement la profession de croupier en publiant un arrêté dans le JO le 13/08/2013. Le directeur de ce centre de formation, Benoît Engels note toutefois que les professionnels du casino ont déjà reconnu ce métier depuis une dizaine d’années. Ce responsable précise qu’entre 200 et 250 croupiers sortent chaque année de cet établissement.

Les frais de cours à 4 400 euros

Les jeunes citoyens de l’UE âgés de plus de dix-huit ans ayant le bac ou non peuvent s’inscrire pour cette formation. Le premier responsable de Cerus Casino Academy indique que le cursus de l’apprenti croupier s’étale sur une durée de deux mois et demi. Pour pouvoir accéder à ce centre de formation, le jeune doit prévoir un budget de 4 400 euros pour couvrir les coûts de tous les modules. Benoît Engels ajoute que les futurs croupiers peuvent suivre la formation dans quatre villes françaises : Paris, Marseille, Lyon et Bordeaux et aussi dans la localité de Namur en Belgique.

7 000 croupiers en France

Avec la reconnaissance du diplôme de croupier, les responsables de sociétés de casino espèrent que les jeunes s’intéresseront davantage à cette profession. Il faut en effet noter que ces établissements de jeu dans le pays se livrent à une bataille acharnée pour se partager les quelque 7 000 croupiers que compte l’Hexagone. Il faut savoir par ailleurs que ces employés touchent un salaire mensuel brut de 1500 euros.

Sources : lesechos

La FDJ en campagne pour la Super Loto

Posted by admin | Actualités | jeudi 12 septembre 2013 7 h 52 min

Il serait dommage pour les accros aux jeux de hasard de rater le Super Loto dont le tirage est programmé ce vendredi 13/09/2013. La Française des Jeux leur rappelle qu’ils ont rendez vous.

La surprise du vendredi 13

Le tirage du Super Loto de ce vendredi constitue un grand rendez-vous pour les amateurs de jeu de hasard particulièrement ceux habitués à jouer au loto. Pour ce grand événement organisé pour chaque vendredi 13, l’entreprise nationale mettra en jeu une cagnotte s’élevant à 13 millions d’euros. La chasse au jackpot est ouverte jusqu’à vendredi soir. Les parieurs peuvent valider leur carte de jeu dans les enseignes travaillant avec la FDJ comme ils ont la possibilité de jouer sur Internet en validant directement leur ticket sur l’interface de l’entreprise.

Une campagne spéciale pour le Super Loto

Il n’est pas question pour les amateurs de loto de manquer ce rendez-vous. La FDJ consciente de l’intérêt que cet événement représente pour les joueurs mène depuis quelques jours une campagne particulière incitant les joueurs à tenter leur chance pour ce vendredi 13. La société de jeu diffusera notamment sur France Télévision des spots inédits reprenant la fameuse phrase Croiser les doigts.

Le rêve est permis même un vendredi 13

La FDJ veut faire comprendre aux parieurs qu’il peut aussi se passer des choses extraordinaires un vendredi 13. La campagne à outrance de la Française des jeux couvrira les principales villes du territoire ; ce sera le cas à Lille, Lyon, Bordeaux, Marseille et aussi dans la capitale parisienne. La Française des jeux donne une chance aux amateurs de jeu de hasard de réaliser leur rêve. Devenir millionnaire un vendredi 13, c’est possible avec le Super Loto. Les parieurs peuvent croiser leurs doigts.

La FDJ dédommage une jeune femme pour une affaire de chèques en bois

Posted by admin | Actualités | jeudi 5 septembre 2013 9 h 08 min

C’est dans l’est de la France que cette histoire peu commune a eu lieu. Le tribunal a condamné la Française des jeux à dédommager une jeune femme, qui a dû régler les chèques en bois que son ex-compagnon a émis à son insu pour jouer à des jeux de hasard.

Pas assez de vigilance : voilà les charges retenues contre la Française des Jeux par le tribunal de grande instance de Nancy. Cette entité a statué que l’institution française n’a pas pris les précautions nécessaires pour baliser les risques d’addiction et le caractère compulsif de certains joueurs, ce qui est contradictoire avec le code de déontologie qui régit la Française des Jeux.

C’est au mois d’août 2008 que cette jeune femme s’est fait subtiliser ses nombreux chèques de banque par son ex-compagnon. Au cours de cette même semaine, cet individu a émis pas moins de onze chèques afin de miser sur des paris sportifs. La somme totale engagée a été de 97 000 euros en tout.

Par la suite, la jeune victime a dû contracter un crédit à hauteur de 60 000 euros afin de pouvoir rendre les sommes réclamées par les commerçants ayant reçu des chèques en bois. Elle a déposé une plainte contre son ex-compagnon, mais ce dernier n’est malheureusement pas solvable, malgré sa condamnation. Elle s’est ensuite tournée vers la Française des Jeux, mais étant donné qu’elle n’a eu aucune réponse satisfaisante, elle a assigné cette dernière en justice.

Son avocate, Me Strohmann, a annoncé que la Française des Jeux n’a pas pris assez de précautions pour mettre en garde contre les joueurs compulsifs, ce qui ne peut qu’amener à ce genre de situation. De plus, il a été prouvé que la FDJ elle-même avait reçu cinq des onze chèques en question, d’une valeur totale de 45 000 euros, et n’a pourtant pas bougé le petit doigt pour réaliser une quelconque vérification. La FDJ a d’ailleurs dû dédommager la jeune femme pour ces 60 000 euros qu’elle a empruntés.

source

Les casinos appellent de moins en moins les hôpitaux

Posted by admin | Actualités | vendredi 30 août 2013 9 h 22 min

Après l’instauration de l’interdiction de fumer auprès des casinos, les hôpitaux reçoivent moins d’appels d’urgence visant à secourir les fumeurs passifs ou actifs.

Une interdiction de fumer ayant porté ses fruits

Des études menées aux États-Unis ont récemment démontré la diminution des appels vers les services d’urgence des hôpitaux pour tabagisme. En effet, suite à l’instauration de nouvelles dispositions législatives interdisant aux joueurs de fumer dans l’enceinte des casinos, les hôpitaux ont enregistré une baisse des appels téléphoniques d’environ 20% pour des accidents cardiovasculaires, des infarctus du myocarde ou de l’asthme. A noter que dans ce type d’établissement, ces attaques font des victimes aussi bien du côté des fumeurs actifs que des fumeurs passifs. Les établissements hospitaliers notent également des statistiques similaires dans les autres établissements ayant instauré cette interdiction de fumer. Lors de cette recherche menée par le Dr Staton Glantz de 2000 à 2012, le nombre des appels venant des casinos a diminué de 19,1 % en 2008. Par contre, suite à l’extension de leurs horaires d’ouverture, ce chiffre s’est établi à 33% en 2009.

Qu’en est-il du cas des cigarettes électroniques ?

L’arrivée de la cigarette électronique sur le marché a su contourner cette interdiction de fumer mise en place dans les casinos. En effet, plusieurs établissements ont admis ce type de cigarette pour le plus grand plaisir des joueurs. Pourtant, si ce type de cigarettes est réputé pour son caractère non nocif, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a émis des réserves sur la question, en arguant sur la probabilité selon laquelle elles contiendraient une faible quantité de nicotine et de propylène glycol. Jusqu’à ce que les études menées là-dessus soient formelles, l’OMS recommande aux casinos de ne pas autoriser les cigarettes électroniques dans leur enceinte.

Bientôt un casino à Marseille

Posted by admin | Actualités | jeudi 22 août 2013 7 h 10 min

Dans le cadre du développement de la ville de Marseille, les contours d’un projet de casino commencent à se dessiner.

Marseille

Un casino à Marseille

Alors que le pays tout entier se débat dans une conjoncture économique délicate, la municipalité de Marseille se prépare à construire un casino. Le programme devrait être lancé dès janvier 2014 via un marché à procédure adaptée. La commune ne cache pas que l’objectif du projet est d’ordre strictement pécunier. Effectivement, il arrive à un moment où le contexte financier est plutôt complexe. La réalisation de cet établissement s’inscrit dans la recherche de projets d’innovation dans la ville. Il s’agit pour la cité phocéenne de trouver un arrangement financier avantageux à travers un partenariat entre le secteur public et le secteur privé où les deux parties se partageront le financement et les risques. La mairie lance ainsi un appel public pour un début de la procédure dès l’automne.

Les détails du document technique

Deuxième ville de France, Marseille entame une phase de réalisation de programmes contractuels et structurants innovants et adaptés. La municipalité souhaite mettre à contribution un bureau d’études pour son projet de casino pour bénéficier des meilleurs conseils en matière de gestion. La mairie annonce que le projet de casino reviendrait à 10 millions d’euros. Les offres passeront par une procédure d’examen entre mars et décembre 2014. La notification du titulaire du marché et la signature du contrat sont prévues pour le premier trimestre 2015. Concernant l’emplacement dudit casino, rien n’a encore été précisé. L’établissement pourrait bien être localisé du côté du Mucem ou du vieux port qui a récemment été rénové, des sites intéressants pour monter un casino.

Source : marsactu, image : marseille.fr

Page suivante »